METTEZ À JOUR VOTRE NAVIGATEUR

Malheureusement, ce navigateur est obsolète et ne peut pas être pris en charge. Veuillez mettre à jour votre navigateur pour profiter des fonctionnalités avancées de ce site.

CLOSE LABEL

MISE À NIVEAU DU NAVIGATEUR

Nous avons remarqué que vous n'utilisiez pas la version la plus à jour de votre navigateur. En effectuant la mise à niveau à la dernière version d'Internet Explorer, vous pourrez afficher et consulter ce site de manière optimale. Vous bénéficierez également d'une navigation Internet plus sécurisée d'une manière générale, car la mise à niveau prend en compte les normes de sécurité les plus récentes.

THE LAST OVERLAND

De Singapour à Londres en 100 jours
The-Last-Overland-Oxford-Old
1955. Un étudiant britannique, Tim Slessor, réalise avec son équipe une grande première mondiale. Ils sont les premiers à rallier Londres à Singapour par voie terrestre. Si le défi semble au départ impossible, ils finissent par réussir cette expédition officiellement appelée "Oxford and Cambridge Far Eastern Expedition" avec brio. Le 1er septembre 1955, ils embarquent à bord de deux Land Rover Series I et quittent Londres pour arriver six mois plus tard après une aventure inoubliable à travers dix-neuf pays.

Un exploit qui a inspiré le cinéaste britannique Alex Bescoby qui a décidé de répéter l'aventure, mais en sens inverse. Et avec le Land Rover Série I original de l'expédition de 1955. Après son voyage, l'Oxford, comme on l'appelait a échoué sur la petite île de Sainte-Hélène dans l'Océan Atlantique sud où il a été oublié jusqu'en 2017 lorsque Adam Bennet, un passionné de Land Rover, le redécouvre, le restaure et le ramène au Royaume-Uni. Un an plus tard, Adam décide de faire don de cette mythique voiture à l'équipe de The Last Overland pour qu'elle vive son ultime aventure.
The-Last-Overland-Oxford-Field


Sur le Land Rover Series I, pas d'aides électroniques, pas de sièges chauffants, ni même de direction assistée contrairement aux tout-terrain actuels. Au volant de cette voiture et accompagnée d'un convoi de Defender, l'équipe de The Last Overland entreprend le voyage de retour. L'itinéraire est légèrement différent cette fois-ci, d'autant que depuis la carte du monde a été redessinée. Plus d'Union soviétique ni de Yougoslavie, mais des pays comme le Kirghizstan, l'Ouzbékistan, le Turkménistan, la Chine et l'Iran. Pour l'équipe de The Last Overland, ce voyage n'est pas simplement de la nostalgie. L'initiateur et cinéaste Alex Bescoby dit: "Avec The Last Overland, je veux montrer que le monde n'est pas aussi dangereux en 2019 qu'on ne le pense."

Cela ne signifie pas non plus que The Last Overland est une promenade de santé. Les véhicules ont beau être en parfait état de marche et avoir les capacités légendaires Land Rover, l'équipe traverse des zones et des conditions difficiles. Des routes de montagnes boueuses au Népal en passant par les premières neiges au Kirghizistan jusqu'aux collines escarpées du Darjeeling en Inde où le vénérable Land Rover Series I montre qu'il n'a rien perdu de ses capacités de grimpeur. Arrivés au Turkménistan, ils se font une frayeur avec une roue qui se détache de la voiture. Bescoby range l'Oxford sur le bord de la route et laisse les techniciens changer la roue. Tout aventurier le sait : l'inattendu fait partie du voyage. Ça forge des expériences qui n'ont pas de prix. Et puis, ce n'est qu'au volant d'un Land Rover que l'on peut admirer les plus beaux paysages naturels et rencontrer des gens qui peuvent changer notre vision du monde et de la vie.
LRM_overland


Outre Alex Bescoby, Nat George, petit-fils de Tim Slessor, et la spécialiste belge de la communication Thérèse-Marie Becker ont fait également partie de l'équipe internationale entre Singapour et Londres. Ils ont eu la chance de pouvoir bénéficier des précieux conseils de Tim Slessor en personne, 87 ans, qui les a rejoint avant leur arrivée à Londres le 15 décembre. Dans la dernière ligne droite, le 12 décembre, la caravane The Last Overland a fait une halte à Autoworld Brussels où ils ont été accueillis par les fans belges du Defender.

Les vidéos affichées dans cette zone de notre site web nécessitent l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez afficher ce contenu, veuillez modifier vos préférences en matière de cookies, afin de donner votre consentement pour les types de cookies suivants:
  • COOKIES FONCTIONNELS